La Maison de la Presse a servi de cadre ce mardi 10 Août 2021 à la tenue d’un forum national sur l’accès à l’information publique pour une gouvernance transparente et responsable. La cérémonie qui s’est déroulée en deux temps avec le lancement d’un guide pour les journalistes et l’animation d’un panel, a permis aux participants de débattre sur tout ce qui peut constituer un obstacle pour l’accès à l’infirmation publique tant au niveau des détenteurs de l’information que des demandeurs.

 

Sur la table de séance, on notait la présence de L’inspecteur Général des Services du Ministère de la Communication, chargé des relations avec les institutions M. Ali Seydou, du Directeur de cabinet du médiateur de la République M. Moustapaha Kadi, du Président de l’ONIMED M. Maman Jaharou, du représentant de la Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest M. Rachad Bani Samari et M. Chitou Madougou, Secrétaire Général Adjoint du Conseil Supérieur de la Communication. 

 

En s’adressant à l’assistance, le président de l’ONIMED M. Mamane Jaharou de rappeler le contexte dans lequel se tient le forum : «cette rencontre se tient à un moment où la question d’accès à l’information publique et aux documents administratifs est plus que d’actualité, en dépit de l’existence de l’ordonnance n° 2011-22 du 23 février 2011, portant charte d’accès à l’information publique et aux documents administratifs, dont l’adoption a été perçue comme un signal fort dans la promotion de la liberté d’information publique dont les pouvoirs publics sont dépositaires », a relevé le président de l’ONIMED.

 

Pour sa part, M. Rachad Bani Samari a salué le partenariat exemplaire entre l’ONIMED et la fondation des médias pour l’Afrique de l’Ouest. L’exemplarité de ce partenariat se matérialise aujourd’hui avec la tenue du présent forum, a souligné M. Samari. 

 

Le Directeur de Cabinet du Médiateur de la République, M. Moustapha Kadi après avoir félicité l’ONIMED pour avoir organisé la rencontre a rappelé que le Médiateur de la République a été institué par la loi N°2011-18 du 8 Août 2011, modifiée et complétée par la loi N°2013-30 du 17 juin 2013 en tant qu’Autorité Administrative Indépendante appelée à intervenir en cas de mauvais fonctionnement de l’administration .

 

‘’Lorsqu’on est investi de telles tâches, vous conviendrez avec moi que la promotion d’un environnement propice à l’information publique et aux documents administratifs fait partie intégrante de notre mandat, afin de contribuer à l’efficacité de la gouvernance à la lutte contre la corruption et au renforcement de la démocratie’’ a martelé Moustapha Kadi.

 

En ouvrant les travaux du forum, l’Inspecteur Général des Services du Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions M. Ali Seydou a réitéré ses encouragements à l’ONIMED qui tant bien que mal, malgré les moyens modestes arrive à jouer sa partition dans le cadre du renforcement des capacités des journalistes.

 

«La rencontre d’aujourd’hui est sans nul doute une occasion pour les parties prenantes d’échanger sur cette question d’importance capitale pour l’accès à l’information publique surtout pour les hommes et femmes des médias », a laissé entendre le représentant du ministre de la communication, chargé des relations avec les institutions.

 

M. Ali Seydou d’ajouter que le gouvernement à travers le ministère de la communication et des relations avec les institutions ne ménagera aucun effort pour créer les conditions de la mise en œuvre effective de la loi sur l’accès à l’information publique et aux documents administratifs dans le cadre du renforcement d'une gouvernance transparente et responsable au Niger’’.

 

La rencontre a été une occasion en or pour l’assistance de débattre sur les obstacles qui empêchent l’application effective de ladite ordonnance. A cet effet, les communications présentées ont permis aux participants d’être édifiés et surtout de cerner les contours de ladite ordonnance qui classifie les documents en deux catégories à savoir les documents communicables et non communicables mais aussi de la démarche à suivre pour les demandeurs des documents publics.

 

A l’issue de la rencontre, plusieurs recommandations ont été formulées notamment celle de plaider pour une communication au Conseil des Ministres sur la question de l’accès à l’information publique et aux documents administratifs. Cette recommandation, une fois mise en œuvre va certainement contribuer de manière significative à l’amélioration des conditions d’accès à l’information publique car la peur des ordres venus de la hiérarchie dans l’administration publique nigérienne est une réalité même si c’est ordre est manifestement illégal.

 

Le forum a servi de cadre pour les organisateurs de mettre à la disposition des journalistes un guide qui va leur permettre de mieux comprendre la charte à travers 10 astuces pratiques dont les journalistes peuvent se servir pour accéder aux informations nécessaires.

 

Pour joindre l’utile à l’agréable, la Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest a offert un lot de documents sur le journalisme et la communication à l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication (IFTIC)

 

En recevant ce don, le Directeur Général de l’IFTIC M. Amadou Sahadou a remercié la Fondation des Média pour l’Afrique de l’Ouest et son partenaire national l’ONIMED pour ce geste magnanime.

 

Mahamat Moussa

Nos Partenaires

Newsletter

Entrez votre adresse électronique dans la section ci-dessous pour recevoir notre actualité directement dans votre boite :

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Merci pour votre inscription!

Internautes en ligne

Nous avons 28 invités et aucun membre en ligne