Les résultats du monitoring du mois de septembre 2020 sur les propos inappropriés, tenus par des hommes politiques dans les radios de Niamey, a fait ressortir des manquements en matière de respect de l’éthique et de la déontologie.

Le rapport relève que toutes les dix radios monitorées ont fait preuve de manquements en diffusant des propos indécents tenus par six acteurs politiques, dont cinq hommes et une femme.

Sur 410 émissions enregistrées sur la période allant du 1er  au 30 Septembre 2020 sur 10 stations de radio sélectionnées  émettant sur le territoire de la région de Niamey, un total de 59 expressions indécentes ont été tenues par sept acteurs politiques, à savoir : Hama Amadou, autorité morale et candidat investi à l’élection présidentielle du parti MODEN FA LUMANA ; Soumana Sanda, président de la section régionale MODEN FA LUMANA de Niamey ; Noma Oumarou, président par intérim du parti MODEN FA LUMANA ; Mahaman Hamissou, président du parti PJD HAKIKA ; Kané Habibou Kadaouré, président et candidat investi à l’élection présidentielle par le parti SDR SABOUA,  Tahirou Guimaba, président du partie MODEL MA AIKATA et Madame Mariama Gamatié, présidente du parti RACIN HADIN KAY.

Les expressions indécentes sont constituées des allégations, des menaces, des propos incitant à la violence, des provocations, des propos offensifs, des propos pacifiques et conciliants.

Lors de la période de monitoring, le MODEN FA LUMANA a enregistré le plus de propos indécents (50), suivie par le MODEL MA AIKATA et le RACINN HADIN KAY qui ont chacun enregistré trois (03) expressions indécentes, puis le SDR SABOUA et le PJD HAKIKA qui ont respectivement enregistré deux (02) and une (01) expression indécente chacune.   

Au niveau des manquements par radios, Labari radio a enregistré le nombre le plus élevé de propos indécents (09) suivies de radio Bonferey, radios R&M, radio Tambara, et radio Ténéré qui ont chacune enregistré sept (07) expressions indécentes. Les radios Sarraounia et Niger 24 ont enregistré cinq (05) expressions indécentes suivi par Dounia radio et Anfani radio qui ont enregistrés respectivement quatre (04) et trois (03) propos indécents.

Les programmes des dix radios suivies dans le cadre du monitoring des langages indécents dans les médias pendant la période électorale 2020-2021 comprenaient des bulletins d’informations, des débats politiques, des revues de presse, des émissions interactives et des discussions.

Le projet de suivi du langage des acteurs politiques et la conduite des émissions par les animateurs des médias pendant la période électorale vise à promouvoir une campagne basée sur l’utilisation des propos décents pendant toute la période de la campagne électorale pour élections de l’année 2020-2021 au Niger.

Au Niger, le projet est mis en œuvre par l’ONIMED en partenariat avec la Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest.    

Nos Partenaires

Newsletter

Entrez votre adresse électronique dans la section ci-dessous pour recevoir notre actualité directement dans votre boite :

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Merci pour votre inscription!

Internautes en ligne

Nous avons 31 invités et aucun membre en ligne